UNE PAGE SE TOURNE POUR L'OPÉRATEUR TLPO

TLPO SAUVÉ PAR NOMOTECH

LUXEMBOURG - La reprise de Telecom Luxembourg Private Operator est actée. Les salariés et collaborateurs vont s'installer dans de nouveaux locaux.

Une page se tourne pour Telecom Luxembourg Private Operator (TLPO). La justice a autorisé la reprise de l’opérateur privé par le groupe français Nomotech, via sa participation dans la société luxembourgeoise Luxnetwork. Le montant est confidentiel. «Nous faisons le même métier que TLPO mais nous sommes mal connus ici car notre activité est plus tournée vers la France», présente Luc Lutot, CEO de Luxnetwork.

Le repreneur emmène les 35 salariés de TLPO avec ses 5 collaborateurs basés au Grand-Duché dans de nouveaux locaux, au bâtiment H2O. «Au total, nous passons le cap des 200 salariés et on approche des 50 millions d’euros de chiffre d’affaires, dont 15 à 20% apportés par TLPO», poursuit Luc Lutot. Luxnetwork s’engage à assurer une continuité de service auprès des plus de 200 clients - grands comptes, opérateurs, intégrateurs - dans l’accès à des data center, ou la connectivité à des réseaux haut débit. «On se donne 12 à 18 mois pour augmenter le niveau de service et amener de nouvelles technologies pour aller chercher de nouveaux clients».

Jérôme Grandidier reste consultant

Une fois la société redressée, Nomotech voit déjà un peu plus loin. À travers ses filiales Nomosphere (opérateur wi-fi dans les lieux publics) et Ozone (fournisseur de solutions Internet pour les particuliers), le groupe «ne s’interdit pas» de développer d'autres activités au Grand-Duché.

Jérôme Grandidier, fondateur de TLPO en 2009 et actionnaire à 50,1%, reste pour l’heure consultant de l’entreprise. Celle-ci avait été placée en gestion contrôlée par le tribunal dans l’attente d’un repreneur, pour éviter la faillite. Le désengagement financier de l’autre actionnaire, BIP, avait précipité TLPO dans la panade.

Mathieu Vacon

Source : L'Essentiel